Avion d’attaque au sol

Avion d’attaque au sol. La Première Guerre mondiale a établi les exigences pour les avions d’attaque au sol: des avions blindés, capables de grande vitesse mais aussi maniables et agiles à basse vitesse et à basse altitude, équipés de plusieurs mitrailleuses et d’une capacité de livraison de bombes. Au cours de la Seconde Guerre mondiale, le bombardier en piqué allemand Ju‐87 « Stuka” a été le fer de lance du succès précoce des opérations de blitzkrieg et a suscité un intérêt accru pour les avions d’attaque au sol. L’amélioration des capacités de défense aérienne et les changements dans la doctrine du champ de bataille ont créé un environnement d’exploitation moins permissif, rendant les avantages des avions d’attaque au sol désignés moins évidents à mesure que la Seconde Guerre mondiale progressait. La guerre de Corée a relancé la controverse sur les vitesses aériennes rapides et lentes, les frappes à haute et basse altitude, la communication air‐sol et les liaisons de contrôle aérien.
Au cours des dernières années, l’US Air Force a préféré intégrer des capacités air‐sol à ses chasseurs et bombardiers moyens à usage général, comme le F‐111 et le F‐16. Pourtant, ses navires de guerre à voilure fixe (l’AC-47 et l’AC-130) ont joué un rôle important dans la guerre du Vietnam, et l’avion d’attaque A‐10 Thunderbolt a fait le devoir de yeoman dans la guerre du Golfe Persique. L’armée a développé l’hélicoptère d’attaque AH‐64 « Apache » et d’autres avions à voilure tournante; le Corps des marines a acquis à la fois des avions d’attaque au sol à voilure fixe, y compris l’AV‐8B ”Harrier », et des hélicoptères d’attaque tels que l’AH‐1 « Cobra. »
Aviateurs et soldats s’accordent sur la nature potentiellement décisive de l’attaque air‐sol, mais ne sont pas parvenus à un consensus sur la meilleure plate-forme pour fournir une telle puissance de feu. La létalité croissante du champ de bataille moderne pour tous les avions à l’ère de la technologie de recherche de chaleur et des missiles à guidage laser maintient le débat sur l’aviation air‐sol vivant.

Bibliographie

Richard P. Hallion, Strike from the Sky: The History of Battlefield Air Attack, 1911-1945, 1989.
Benjamin Franklin Cooling, éd., Études de cas dans le développement du Soutien aérien rapproché, 1990.

Caroline F. Ziemke

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *